Introduction

Ex-consommatrice de pointe qui s'éveille aux joies de la simplicité volontaire et essaie de retrouver au quotidien un lien avec la nature et une douce décroissance, je partage principalement ici mes découvertes et repérages, des bouts de cheminement et mes lectures.

25 septembre 2007

Les gestes simples: le snack maison

Dans les litanies du quotidien: le petit creux de 10-11-12 heures (selon les personnes et les horaires). J'ai longtemps succombé aux distributeurs pour survivre à cette attaque déloyale de mon corps et tenir le coup jusqu'à la bienheureuse heure du repas de midi. Puis, consciente de l'aberration écolo-économique d'un tel comportement, j'ai ensuite eu une longue période "barre de céréale", bien nourrie de tous les messages publicitairo-journalistico-marketing m'expliquant en long et en large comment c'était bon pour ma santé. Enfin, libérée de cette arnaque-là à son tour, j'ai trouvé le Graal du petit creux: le snack maison.
(Incroyable comme il nous faut, dans notre époque et société, faire le cheminement en arrière pour revenir à des évidences, finalement!)

Sous la main dès que le besoin s'en fait sentir, correspondant de très près à mes envies, meilleur, etc., le snack maison est un concentré d'avantages qui ne demande que l'effort de la prévision. Et encore, celle-ci n'est compliquée que les deux-trois premiers jours, car très vite on intègre le processus au moment des achats, l'imagination se dégourdit et le geste devient machinal. Je me retrouve ainsi quasi tout le temps avec un snack sous la main qui, s'il n'est pas utilisé, peu également être offert en cours de chemin à l'une ou l'autre personne qui aurait faim – non, je ne parle pas que des connaissances, oui je parle de ceux qui tendent la main dans la rue car ils ont… faim.

En quoi consiste le snack maison? À chacun ses envies! Il peut se faire noisettes-amandes-noix-de cajou (mon grand favori), bâtonnets de carottes coupés à la main au réveil (2 minutes 30 secondes), banane/pomme/raisin/etc., tranche de pain à-ce-qu'on-veut, etc. C'est ça qui est pratique: il suit les envies de la personne qu'il va nourrir – au contraire des distributeurs qui imposent leur loi et leurs déchets, et des barres de céréales qui font pareil.

Résumé des avantages:
  • nettement moins cher

  • meilleur pour la santé

  • ne génère pas de déchets polluants (emballage plastique, etc.), surtout s'il est emballé dans un tupperware, ancien pot de confiture recyclé, etc.

  • au total prend moins de temps qu'aller au distributeur et chercher de la monnaie

  • permet de refuser son argent à des entreprises néfastes en ne consommant pas leurs produits

1 commentaire:

dieudeschats a dit…

100% d'accord... d'ailleurs le distributeur, je l'appelle "la machine à crasses" ^^