Introduction

Ex-consommatrice de pointe qui s'éveille aux joies de la simplicité volontaire et essaie de retrouver au quotidien un lien avec la nature et une douce décroissance, je partage principalement ici mes découvertes et repérages, des bouts de cheminement et mes lectures.

29 septembre 2008

Livre du moment: Persepolis

Marjane Satrapi

Persepolis

Quatrième de couverture:
Toute petite, Marjane voulait être prophète. Elle se disait qu'elle pourrait ainsi soigner le mal de genoux de sa grand-mère. En 1979, l'année de ses dix ans et de la révolution iranienne, elle a un peu oublié Dieu. Elle s'est mise à manifester dans le jardin de ses parents en criant "à bas le roi !".
Là, elle s'imaginait plutôt en Che Guevara. Après, la vie a continué, mais en beaucoup moins drôle. La révolution s'est un peu emballée. Et la guerre contre l'Irak est arrivée…
Dans Persepolis, Marjane Satrapi raconte son enfance sur fond d'histoire de son pays, l'Iran. C'est un récit drôle et triste à la fois, parfois cocasse, souvent touchant. Mais toujours passionnant. C'est aussi un petit événement : il s'agit de la toute première bande dessinée iranienne de l'Histoire…

Une copine se disait récemment surprise que je n'aie pas encore lu ceci, car elle considère que cela fait maintenant partie des "classiques". Erreur réparée, et j'approuve la terminologie. J'ai en fait d'abord (et enfin aussi) vu l'adaptation cinématographique, magnifique, qui m'a donné envie d'en découvrir plus, et je ne suis pas déçue du voyage. Restera à lire les autres ouvrages de Marjane Satrapi...

3 commentaires:

Helene a dit…

J'ai lu la BD, magnifique... du coup, j'ai eu peur d'etre déçue et ne suis pas allée voir le film.
J'attends encore un an max, pour le mettre entre les mains de ma fille (8 ans, très sensible...)
Oui, c'est un classique!

lise a dit…

Le film était magnifique, tout à fait bouleversant. La grand-mère racontant les fleurs de jasmin dans son corsage m'ont beaucoup émue.

pfelelep a dit…

"Broderies" est aussi très bon soit dit en passant. Et c'est sa mère-grand (et ses copines) qui y est à l'honneur.


"...quand le serpent vieillit, la grenouille l'encule"