Introduction

Ex-consommatrice de pointe qui s'éveille aux joies de la simplicité volontaire et essaie de retrouver au quotidien un lien avec la nature et une douce décroissance, je partage principalement ici mes découvertes et repérages, des bouts de cheminement et mes lectures.

29 mars 2007

Sarko et les éboueurs, la France et les OGMs

On va finir par croire que je suis militante Greenpeace, et ce n'est pas le cas, mais ils sont ceux qui m'amènent récemment le plus souvent le sourire aux lèvres par leurs démarches intelligentes, réfléchies, humaines et originales.
Ils ont récemment organisé une livraison devant le QG de campagne de Sarkozy (candidat privilégié à l'élection présidentielle française ou plutôt bonhomme sacrément dangereux déjà avant d'éventuellement l'emporter, dont on n'ose penser ce qu'il commettrait en cas de victoire). Le 16 mars dernier, déguisés en éboueurs et munis d'un camion-benne convenant au déguisement, ils ont déversé plusieurs tonnes de maïs transgéniques devant les portes du susmentionné QG. L'affaire a été filmée, et on la retrouve désormais en ligne ici.
Aucun parti pris politique dans l'histoire, la raison de cette action est que Sarkozy reste le seul des candidats à l'élection présidentielle française à ne pas prendre position pour un moratoire sur les OGMs en plein champ. Le seul. Malgré des discours laissant croire qu'il serait méfiant envers les OGMs. Greenpeace lui demande de joindre les actes aux paroles – ce qui n'est pas la spécialité du monsieur.

Pour voir plus précisément les positions des différents candidats, on peut trouver sur le site T'es sourd ou quoi? un résumé des propositions émises par chacun(e) à ce sujet.

Quant aux manifestations françaises réclamant le retrait des OGMs, elle prennent actuellement la forme d'une grève de la faim, à suivre sur le site de l'Appel d'Orléans pour un printemps sans OGM, qui propose différents documents avec argumentaires ainsi qu'une pétition pour quiconque souhaite soutenir un moratoire sur les OGMs en plein champ.

Un petit point en parallèle: on entend souvent, surtout dans les médias français, que la France serait le pays aux citoyens les plus virulents contre les OGMs. C'est là une belle manipulation des faits, car si les citoyens français sont ceux qui semblent manifester le plus dans ce domaine, c'est probablement tout simplement parce que leur pays est celui qui… prend le moins de précautions au niveau européen, et a été le tout premier a lancer la culture d'organismes génétiquement modifiés en Europe, en 1998 (historique sur ce site à la gloire des OGMs, tout étant dans son nom "Les OGM: Une clef pour l'avenir" - hum).
Sans oublier ce petit détail de l'amende demandée à nouveau en décembre dernier par l'Union européenne pour non-transposition de la directive de 2001 sur la dissémination volontaire dans l'environnement. Cette directive devait être transposée par tous les Etats membres avant fin 2003. Détails du contenu et parcours juridique ici.

Photo: © Greenpeace

3 commentaires:

Guillaume a dit…

D'après le Canard de cette semaine, comme je te l'ai annoncé dès ce matin et comme je l'annonce à tes lecteurs, après avoir promis un débat public, le Premier Ministre de Notre Grande Patrie vient de faire transposer tout ça par décret, au même moment qu'il rangeait son bureau.

Transparence, j'écris ton nom.

lune_neptune a dit…

Certes, cependant l'affaire n'est pas si simple, car les décrets passés sont fortement contestés et laissent la France sous le risque de l'amende - dépêche de Reuters recopiée par tout le monde notamment au Monde.
De plus, dans le genre je fais un geste d'un côté pour qu'on ne regarde pas de l'autre, au même moment, on autorisait treize essais de culture OGM en plein champ - aussi rapporté dans Le Monde via l'AFP.

Alors bon... D'ailleurs voilà ce que Greenpeace France en pense, et on les comprend.

Guillaume a dit…

J'en profite pour inciter à parcourir les archives en ligne du Diplo, genre sur les ogm ou sur Monsanto.

L'agent orange, c'est bon, mangez-en.