Introduction

Ex-consommatrice de pointe qui s'éveille aux joies de la simplicité volontaire et essaie de retrouver au quotidien un lien avec la nature et une douce décroissance, je partage principalement ici mes découvertes et repérages, des bouts de cheminement et mes lectures.

6 juillet 2007

Harry vous veut du bien

Je fais ma maligne avec mes bouquins, mais il faut quand même admettre qu'en ce moment, et la Reine du Pastitsio me comprendra, j'ai les yeux un peu rivés sur ça:



C'est un phénomène marketing aka tout ce que je déteste? oui. Mais... c'est aussi très très bien! Je me souviens avoir été frappée il y a plusieurs années, quand à un festival littéraire Alix de Saint-André (dont j'adore l'humour dans Papa est au panthéon ou les Archives des anges), avait chanté les louanges de Harry Potter.
Depuis que j'ai plongé dans la lecture des livres, dont les films ne donnent pas la moindre idée de la substance, je comprends ce qu'elle voulait dire. Je suis passée du côté potterien de la force.
Alors voilà, dans ma philosophie du "c'est pas parce qu'ils l'ont fait que je vais pas le faire", je me joins à la foule et j'attends...!

1 commentaire:

Heodez a dit…

Souvenirs, souvenirs... Moi à treize ans: "Non, je n'ai pas lu Harry Potter. C'est pas parce que tout le monde a succombé que je vais faire pareil ! Résistance !"
Huit ans plus tard : "Evidemment, que j'ai lu tous les livres ! Comment-ça, t'as pas commandé les Deathly Hallows?" Parce que quelque fois, la majorité a raison !